Notre histoire

De nobles racines

Les premières traces de la famille Roquette-Buisson remontent au Moyen-Age, quand Pierre, notre ancêtre fût nommé de Roquette car il était fort et dur comme un roc.

La branche Roquette-Buisson :

Ensuite, François de Roquette, seigneur de Magrens, né en 1601, reçu chevalier de Malte en 1618 et servit aux armées. Il prit part au siège de Saint-Jean d'Angély, y fut blessé, se retira du service, ce qui lui donna l'opportunité d'épouser en 1623, Jeanne de Buisson, la sœur de Pierre de Buisson, seigneur de Cailhavel qui perdît ses deux fils en bas âge. Ce dernier n'ayant plus de descendance, légat son héritage à François de Roquette à condition que François se nomme de Roquette-Buisson pour que les Buisson ne s'évanouissent pas dans l'oubli.      

BordeneuveLa génèse :

L'Histoire à voulu que Louis-Charles de Roquette-Buisson, en 1974, hérite de la Ferme de Bordeneuve, qui était une porcherie de plus de 1500 porcs.

Il y fût agriculteur et éleveur pendant près de 20 années, président de la Coopérative d'Utilisation du Matériel Agricole de St Félix Lauragais, ce travail lui permit d'acquérir une connaissance approfondie du Lauragais et de sa gastronomie.

Peu à peu il se rendit compte que l'idée de voir s'échapper tout le savoir culinaire et gastronomique des Grands Mères et des Paysans du Lauragais quand ils les emporteraient avec eux, était insoutenable.

Peu à peu germa en lui ce rêve de sauvegarder avec authenticité les secrets culinaires de son terroir, de ses grands-mères (car à st Félix, toutes les grands-mères sont nos grands-mères). Il fit donc le tour des meilleurs tables du pays, pour apprendre leurs recettes et pouvoir transmettre ce patrimoine aux générations futures.

C'est ainsi que naquît la conserverie Baron de Roquette-Buisson.

L'embrayage :  

A la base, la conserverie n'était qu'un petit atelier de découpage pour des producteurs locaux, de 1985 à 1989. Cet atelier à permis à Louis-Charles de rencontrer les éléments incontournables pour gérer et faire fonctionner une conserverie artisanale : des matières premières irréprochables, la recherche et l'application des recettes ancestrales qui nous ont été léguées.

Il fit donc construire une conserverie à la Ferme de Bordeneuve et employa une de ces fameuses cuisinières du Lauragais : Mme Sicard, qui, malgré sa voix doucereuse et son sourire grand-maternel, dirigeait sa cuisine d'une main de fer.

Ceci a permis, avec l'aide du chef Gilles Goujon (Chef triple étoilé au Michelin) de mettre au point nos recettes finales qui conviennent à la conserve et aux papilles des plus fins gourmets.

Un tournant dramatique:

Jusqu'en 2008 l'entreprise s'est développée normalement, elle a acquis une notoriété régionale notamment avec l'ouverture d'un second point de vente au Marché des Carmes à Toulouse. Mais un après midi de fin Mai Louis-Charles nous quitta prématurément à l'âge de soixante ans, ce qui remis en cause toute l'entreprise.

Caroline, sa femme, fut contrainte de mettre de côté sa carrière d'artiste pour pouvoir subvenir aux besoins familiaux, et maintenir l'entreprise à flot pendant sept années.  Malgré les enchainements d'épreuves auxquelles nous avons été confrontés,  Baron de Roquette-Buisson à su surmonter la crise, et ravi toujours vos fins palais en ce jour de 2015 !

Ainsi donc, Baron de Roquette se tourne vers l'avenir et compte bien revendiquer le savoir-faire de son terroir, le Lauragais, aux yeux de tous les gourmands du monde !

Un horizon prometteur:

Depuis 2014, le fils aîné, James, fort d'une expérience de coaching commercial via l'incubateur de son école a pu rentrer dans l'affaire familiale pour lui donner un nouveau souffle. Il a dû grandement restructurer les bases de gestion de l'entreprise : logistique, comptabilité, relationnel client, prospection... Et a entamé le développement commercial et les outils de communication.

En mai 2015, Baron de Roquette est fier d'acceuillir deux nouveaux stagiaires pour concrétiser le développement commercial et communicationnel : Thibault de Roquette, le fils cadet et Paul Verhelst, un ami d'enfance. La conserverie reste en famille !

Cette nouvelle équipe vous souhaite de bonnes dégustations avec ses produits et éspère pouvoir pérpetrer les valeurs et la tradition si chères à cette petite entreprise !

Horizon prometteur de baron de roquette